Accueil BD Ted, drôle de coco * Émilie Gleason

Ted, drôle de coco * Émilie Gleason

écrit par Laura 27 août 2018

Un peu de BD au milieu de toute cette rentrée littéraire ! Sortir de sa zone de confort, c’est aussi aller vers un livre « ovni » qui, graphiquement, est si particulier qu’on ose imaginer ce qu’on va y trouver (un OGNI – objet graphique non identifié – comme on les appelle ici). Mais par curiosité, et parce que quelqu’un nous l’a pointé du doigt, on se lance et parfois, on a de sacrés surprises !

Vous imaginez bien que si je vous dis ça, c’est parce qu’on est dans un cas typique de « ouah-oula-je-m’attendais-pas-à-ça ».

Si vous vous contentez des quelques premières pages de cette BD pour vous en faire une idée, voilà ce que vous y verrez : un drôle de coco, un type un peu bizarre, maigrichon de 26 ans aux jambes immenses et a priori assez inapte socialement… On découvre sa routine bien huilée : il se lève, s’habille, souffle dans ses toilettes (???), mange, réclame une place attitrée dans le métro, va travailler (dans une bibliothèque), mange dans un fast food, rentre, regarde la télé, fait pipi sous son matelas (re ???). Et au milieu de cela, ne semble pas avoir beaucoup d’amis. Une série d’évènements vont le renvoyer dans le cocon familial, où ses tocs vont ressortir et où ses crises d’angoisse vont redoubler.

Tout nous l’a indiqué dès le début, il suffisait de lire entre les lignes, mais c’est chez ses parents que cela va être formulé, en guise de présentation à son tout nouveau beau-frère : Ted Gugus est autiste Asperger.

Émilie Gleason raconte la violence du quotidien, tente de transcrire au mieux les peurs et les doutes, chez Ted et chez ses proches, et la lucidité dont lui fait preuve parfois, tout en se laissant en même temps submerger par une réalité qui le dépasse souvent.

Les couleurs vives et le dessin fou d’Émilie Gleason collent parfaitement au message que celle-ci veut nous faire passer, et les émotions arrivent un peu sans crier gare puisqu’en apparence le ton est léger. Cette BD est d’une efficacité dingue, d’un réalisme hallucinant et d’une audace incroyable. Bravo.

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*