Accueil Albums Petit fantôme * Charline Giquel

Petit fantôme * Charline Giquel

écrit par Les croutons 25 juin 2018

Ce qu’on aime avec les livres de L’Agrume, c’est leur originalité. Bien souvent, il y a ce petit quelque chose d’inattendu qui nous fait pousser des soupirs d’émerveillement. Calques, rhodoïdes, leporellos… Quand les auteurs et autrices s’approprient l’objet-livre.

Écrit et illustré par Charline Giquel, Petit fantôme est un des plus innovants. Du jamais-vu dirait-on. Une histoire de fantômes dans laquelle lesdits fantômes sont (quasi) invisibles. Dès la première page, l’enfant sait que Petit Fantôme habite le grenier d’une très grande maison, avec ses parents. Sauf qu’on ne le distingue pas au premier coup d’œil. Alors on se déplace, on penche le livre, on scrute et – comme par hasard – les voilà tous les trois qui apparaissent, vernis sélectif transparent qui se met à briller sous la lumière.

Une famille dont le métier des parents est d’effrayer, nuit après nuit, les humains qui habitent en dessous. Ce que Petit Fantôme rêve de faire aussi. Mais « tu es trop jeune » lui répond-on.

Alors le jour où les parents sortent pour la soirée, il saute sur l’occasion et traverse le plancher. Mais voilà, par où commencer quand on est un petit fantôme inexpérimenté et surtout maladroit ? Des défauts qui très vite pourraient se révéler utiles et propices à un début d’amitié avec la fillette de la maison. De ces moments partagés, entre intimité et complicité, pour lesquels le monde extérieur s’efface. De ceux où l’on se retrouve juste à deux, dans un univers qui nous appartient, quitte à se jouer des parents pour être tranquille.

Une histoire axée sur le jeu et à la palette de couleurs douce et joyeuse. Où les recherches de l’enfant pour débusquer les fantômes page après page deviennent un jeu qui aidera les plus jeunes à dédramatiser – voire même – se débarrasser des peurs nocturnes.

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*