La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • Archives
  • avril72010

    Un matin, dans l’immeuble où tout y est calme… un énorme camion de déménagement attire l’attention de tout le voisinage. Il s’avère que ce nouvel habitant est… un chien saxophoniste qui fume la pipe ! Quand arrivent tour à tour un couple d’éléphants qui entrelacent leur trompe d’une drôle de façon, puis un crocodile branché un brin rappeur, les voisins (surtout les parents de la jeune fille que l’on suit au fil de l’histoire) sont de plus en plus scandalisés ! La jeune fille, quant à elle, ayant appris à connaître ses nouveaux voisins, s’entend merveilleusement avec eux…

    Mes parents ont tout de suite trouvé ça un peu étrange, d’avoir un chien pour voisin. Ils disent qu’il perd ses poils dans l’escalier. Qu’il cache des os dans les endroits les plus saugrenus…
    Et que parfois il se gratte d’une manière, disons, pas très polie…

    Et bien, moi, ce voisin, il m’a tout de suite plu.

    Mais les parents de la fillette ne partagent pas cet enthousiasme et prennent « de haut » les nouveaux arrivants. Et pour cause… l’image de fin nous réserve une surprise de taille à ce sujet !

    Un album dont le titre exacte est « O Meu Vizinho É Um Cão »… (Et oui, ce n’est pas français à la base ;)) et qui nous arrive du Portugal grâce aux éditions Thierry Magnier :) Les illustrations de Madalena Matoso (elle a fondé Planeta Tangerina, un studio spécialisé dans la communication vers les enfants… EXTRA !) sont SUBLIMES… Et le sujet d’une intelligence… Un bel album à mettre entre toutes les mains dès 3 ans !

    Mon voisin est un chien
    Isabel Minhos Martin & Madalena Matoso
    Editions Thierry Magnier – 12.50 euros

  • avril52010

    Mais qu’est donc devenue le premier amour de Léonard Tichaud (souvenez-vous !) ?…

    La belle Juliette de la Chevillette,  vêtue de rose et toujours pourvue de sa longue et magnifique chevelure, est à présent romancière (des romans d’AmUr). Gloire et Beauté ! Pourtant, Juliette s’est enfermée chez elle, se nourrie essentiellement de saucisson (à l’ail, s’il vous plait !) et broie du noir… La seule chose qu’il lui manque la rend triste et malheureuse :

    Ah, l’amour ! Elle en rêve le jour, elle en rêve la nuit, elle en rêve toujours ! Elle qui écrit des histoires d’amour si palpitantes, elle qui fait fondre les coeurs, de Miami à Paris, de Chicago à Tokyo, de Tombouctou à Moscou, elle ne connaît pas l’amour, elle n’a pas trouvé l’âme sœur, solitaire est son coeur.

    Pourquoi ?…  Pourquoi, elle qui est si jolie, si intelligente, si riche (même) ne trouve-t-elle pas l’amUr ?… Son haleine de chacal bien sûr ! (attendez… faites une cure d’ail et on en reparle !…) Entre Amour et Saucisson, son cœur balance ! Pourquoi décrocher avec son péché mignon : le saucisson à l’ail, alors que son premier amour l’aimait (même) avec ses lunettes en triple foyer ! ça y est ! Juliette à la solution :  retrouver Léonard Tichaut !… (mamamiah)

    L’histoire d’amour extraordinaire de Juliette de la Chevillette
    Agnès Lacor & Lili Scratchy
    Editions Thierry Magnier – 13 euros

  • avril22010

    Notre prénom nous suit toute la vie… Alors quand il s’agit de l’associer au nom de famille… Aie aie aie ! Il faut mieux être une fille (moi j’vous l’dit) et trouver « enfin » l’homme qui vous glissera la bague au doigt et vous libèrera ainsi des moqueries (Aude Vaiselle, Mélanie Zètofret, …) Pour Monsieur et Madame Tichaut, on ne peut pas dire que choisir LE prénom de leur enfant fut leur préoccupation première… Il ont eu un fils (en plus !).  Nous allons donc suivre l’histoire de Léonard Tichaud !

    Sa vie ? Un peu comme celle du légume…

    Léonard Tichaut grandit un peu délaissé. Heureusement il y a Juliette ! Juliette de La Chevillette, myope esseulée aux lunettes « cul de bouteille » (comme on dit) mais pourvue d’une chevelure sublime, magnifique !… Léonard découvre non seulement l’amour mais aussi l’art de la coiffure.

    Avec une poignée de cheveux, un peigne et dix doigts, il créait des merveilles… Il créait, créait, créait et c’est seulement lorsqu’il créait qu’il était heureux. Or, la voisine, sa copine Juliette de la Chevillette, en dépit de sa myopie abominable, était pourvue d’une chevelure admirable, et Léonard Tichaut s’en donnait à cœur joie.
    Il créait, créait, créait… Des couettes rebondissantes, des chignons à boucles aérodynamiques, des tresses détressées, des boucles en choux pommelés, des macarons tournicotis-tournicotés, etc.

    L’histoire ne s’arrête pas là ! non ! Ils auraient put se marier (et avoir plein d’enfants…) Mais imaginez plutôt notre fiancée, la douce Juliette pourvue des plus belles coiffures de la ville (grâce à son futur mari) et… sans ses lunettes !…
    Cruel monde superficiel !!!  Léonard se retrouve une fois de plus seul, abandonné par sa Juliette.  Pour survivre à ce nouveau malheur, Léonard fuit cette vie, cette ville regorgé de souvenirs. Il s’installer à Saint-Fardeau-sur-Loire (aie !), petite ville d’une tristesse sans égale, où il ouvre un Salon de coiffure… Réussira-t-il à trouver la paix et l’amour ?

    « Peace and Love ? »…

    Le texte d’Agnès Lacor pétille d’humour ! Une drôlerie  accentuée par le dessin (et collages) de Lili Scratchy (qui sera à la soupe le 10 avril 2010 !!!!)
    Un livre que je situe entre album et premier roman (format : 16,5cm x 24cm), pourvu d’un texte généreux (mais simple) et accompagné de grandes illustrations (ce qui peut rassurer les jeunes lecteurs suivant moi) que je recommande vers 8 ans et + (bien sûr !)

    L’histoire peu ordinaire de Mr Tichaut
    Agnès  Lacor & Lili Scratchy
    Editions Thierry Magnier – 13 euros

    Related Posts with Thumbnails