La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • Archives
  • décembre202014

    Mon petit frère invisible * Ana Pez

    Posté par dans la catégorie Albums

    pez

    Un livre magique ! Beau et intelligent.

    L’histoire d’un petit frère coquin, d’un livre bien malin.
    D’un petit frère trouvant une boite.  D’un jeu de cache cache à l’intérieur de laquelle il s’évade.
    Les lunettes font apparaitre de nouveaux décors, soit le trésor de l’ enfance : l’imagination !
    Deux histoires en une, où le rêve prend le pouvoir sous vos yeux !!!

    mon petit 4

    Les illustrations d’Ana Pez sont graphiques,  superbes.
    L’idée est géniale !  Ci-dessous : « Lunette/sans lunettes ^^ etc… »

    gif-perro

    Partez à l’aventure, au coeur d’une jungle peuplée d’animaux féroces, en voyage dans l’espace ou bien dans les profondeurs des océans, au milieu des poissons et des sirènes…

    GROS COUP DE CŒUR SPATIAL !
    commandeshop

  • novembre192014

    Mère Méduse * Kitty Crowther

    Posté par dans la catégorie Albums

    mereMeduse

    Un nouveau Kitty : « Chouette ! ». Cette femme est un génie, si talentueuse. Chaque livre qu’elle crée est une merveille visuelle, une pépite d’émotion alors vous pensez bien que je me suis empressée de le rapporter chez moi hier soir pour en faire la découverte, au calme, dans mon cocon.

    Mère Méduse c’est l’histoire de cette femme, solitaire et rustre, aux cheveux dorés comme les blés, longs si longs… L’histoire commence tumultueusement par la naissance de son enfant, isolée des regards, elle donnera naissance à une fille.

    BrasMeduse

    Comme toutes mamans, offrir d’autres bras que les siens (même un court instant) est geste difficile; impossible pour Méduse . Ses bras, ses cheveux, tout son corps ne vit plus que pour son enfant. De ses cheveux elle enveloppe sa fille contre elle en lui chuchotant ces mots : « Tu es ma perle et je serai ton coquillage ». Mère Méduse… Vous saviez que les méduses sont généralement des prédateurs ? Qu’elles paralysent leurs proies grâce à leurs tentacules appelées : cnidocytes ?!

    meduseFilleAutres

    Et puis Irisée grandit, vint l’heure d’aller à l’école… C’est décidé : Méduse donnera les cours à sa fille ! De là, la joie et la lumière s’estompent peu à peu des yeux de la douce fillette, elle aimerait tant sortir, « être avec les autres enfants ». Méduse prend alors la meilleure décision qu’il soit (et aussi la plus difficile pour une mère) : laisser partir son enfant. Ce qui signifie aussi (à lire entre les lignes ^^) : la laisser grandir, ne plus diriger sa vie, ou prendre conscience qu’un enfant doit s’épanouir (aussi) par lui même.

    Et puis cette phrase, le cartable sur le dos, au moment de partir pour l’école : « Non, tu ne peux pas m’accompagner. Tu fais peur à tous les enfants ». Un peu comme le choc du bisous qu’il ne faut plus faire de peur d’être vu par les copains, ou de cette main lâchée à l’approche de la grille de l’école, n’est-ce pas ?! ^^

    Un livre trèèèès émouvant sur la relation mère-enfant, sur la maternité, le lâcher prise d’une mère, l’accomplissement d’un enfant. Mais aussi (et surtout !) sur la confiance : la confiance d’une mère, qui après avoir donné amour et protection regarde son enfant partir seul sur la route de la vie; et puis cette confiance regagnée d’une femme bousculée grâce au regard aimant de ce petit être qui la fera sortir de sa coquille…

    commandeshop

    Un IMMENSE Bravo à Kitty pour cette « perle » et merci à elle de nous faire partager ses êtres magiques…

     

  • septembre112014

    boitehoudart

    Emmanuelle Houdart ! Qui ne la connait pas (franchement ^^) ?! Vous aimez l’illustration, la littérature jeunesse, les images fortes, vous ne pouvez pas passer à côté :)

    Personnellement j’aime de nombreux travaux d’illustration (je vous en fais d’ailleurs part régulièrement ^^) mais l’univers de cette grande Artiste me laisse à chaque fois sans voix (tout comme celui de Martin Jarrie, Aurélia Grandin, Jean-François Martin, et bien d’autres déjà dévoilés et d’autres que je garde secret… pour le moment ^^)

    Pour en revenir au travail d’Emmanuelle, je vous présente son p’tit dernier :  « La boite à Image » de chez Thierry Magnier ! (bientôt un album chez Les Fourmis rouges – hâte ! – J’vous en parlerai ^^)

    boiteImages

    Dans une mini boite cubique sont rangés quatre petits livres (tout-mignons) tout-cartons aux coins arrondis, quatre imagiers. Mais attention ! Pas de simples imagiers représentant l’inévitable fraise, le fabuleux lapin statique et autres accessoires de la vie quotidienne telles que la brosse à dent et la première cuillère de bébé illustrés de face (bien sûr); ah ça non !

    Ceux qui connaissent l’univers d’Emmanuelle vont s’en délecter…

    boiteimagesH

    Quatre onomatopées pour présenter quatre thématiques : Le « Miam ! » à la sauce d’Emmanuelle nous dé-cloche de succulents gâteaux (à la fraise ^^) et autres miam-miam que les petites langues vont sans doute apprécier (le livre moins..). Dans « Grrr ! » retrouvons des images de lapin (évidemment ^^) et autres animaux (fantastiques ou non) que vos petits bambins voudront adopter. Quant à « Areuh ! », THE onomatopée du bébé, il met en scène les objets de son quotidien (vus par Emmanuelle c’est quelque chose ^^) !… Et le p’tit dernier (mon préféré, le plus osé) : « Argh ! » parle des peurs, de toutes les peurs d’un enfant en passant par les petits bobos aux grandes frousses; une chouette manière de les appréhender dès le plus jeune âge (pour ça Emmanuelle est la reine !!!)

    Bref ! Pas besoin d’être un enfant pour apprécier, comme vous pouvez le constater ;) C’est intelligent, intriguant et si beau que le rayon « Pitis n’enfants » de la soupière est bien content de l’accueillir ce mini cabinet de curiosités !

    commandeshop

    GROS coup de cœur de la soupe !

  • juillet262014

    liseur6h27

    Coup de foudre assuré et unanime sur ce merveilleux premier roman de Jean-Paul Didierlaurent, au sein de cette belle maison d’édition que nous aimons beaucoup, Au Diable Vauvert. Autant vous le dire tout de suite, ce bouquin, vous allez l’adorer. Une histoire géniale, simple et décomplexée (dans les bons sens du terme), servis par des personnages bienveillants et extraordinairement attachants, le tout servi par une écriture drôle, percutante et enlevée.

    Au moment où j’écris ces lignes, le livre caracole dans les meilleures ventes, et ce succès est tout à fait mérité. Ce n’est pas lié à un énième matraquage commercial, ça ne transpire pas l’érotisme racoleur d’un fifty shades of grey, c’est juste du au fait que c’est UN TRES BON LIVRE, qui sait allier ferveur populaire et bons sentiments (là encore, dans le bon sens du terme) :) ; un livre que l’on ne peut qu’aimer si l’on aime les livres.

    L’histoire de Guylain Vignolles, un gars qui aime profondément les livres et dont le boulot consiste à les pilonner. Je m’en voudrais de vous en dire davantage, et vous invite prestement à découvrir le fabuleux destin de Guylain. Un livre qui vous fera indubitablement le plus grand bien, et que vous ne serez pas prêts d’oublier :)

    commandeshop

  • mai162014

    Today, is the Citrus day !!!!!!!!!!

    Posté par dans la catégorie Adulte

    citrus

    Mais kècecé ? Le nom d'un ancien philosophe latin passé aux oubliettes ? Un guide pratique sur la culture des agrumes acidulés en milieu nordique ?
    Rien de tout ça. Citrus, c'est le p'tit dernier né de la formidable maison d'édition l'agrume.
    Ce n'est pas absolument pas un énième mouk (contraction de magazine et book) destiné à alimenter nos tables de nouveautés, mais un incroyable condensé de tout ce qu'on aime en la matière : du fonds, des articles riches et documentés ; une revue qui n'a jamais autant donné la part belle à l'illustration. 240 pages qui envoient du bois comme on dit par chez nous :)

    VENISE

    Alors si vous considérez comme moi le foot comme le sport le plus populaire et le plus détestable de la planète, si au contraire vous lui vouez un culte inconsidéré, ou si encore vous êtes totalement prophane en la matière, libérez-vous de tout préjugé et partez à la découverte de l'inconnu. Des dossiers palpitants, des histoires bien fendardes, et surtout une qualité graphique irréprochable.

    C'est en librairie dès aujourd'hui, ça ne coute que 17,50 euros, et le prochain numéro (Faits divers) paraitra à l'automne. Un grand bravo à Anne-Lise, Chloé, et à toute l'équipe de Citrus qui après un travail acharné nous offrent là une revue unique, comme eux seuls savent le faire :)

    commandeshop

  • mars262014

    bigoudi-couv

    Un superbissime album comme je les aime tant… un savant mélange de drolerie, de justesse, de sensibilité, et ce petit grand message distillé avec la plus grande des subtilités.
    Et puis il faut le dire : graphiquement, c’est magnifique :)

    J’aime pas trop faire ça, mais je vais recopier la 4ème de couverture, parce que si on veut résumer un peu l’histoire de ce bel album, tout est là :

    Bigoudi, cheveux blancs et lunettes de star, habite au 156ème étage dans une ville immense (toute analogie avec New-York serait bien évidemment fortuite). Elle mène une vie banale et trépidante avec son vieux chien Alphonse. Hélas, un matin, Alphonse pousse son dernier soupir. Bigoudi est infiniment triste. Mais la vie est pleine de surprises…

    bigoudi-int1

    Les illustrations de Sébastien Mourrain sont absolument superbes. C’est chouette de le voir dans un autre registre, plus contemporain, plus graphique. Elles composent parfaitement cette belle histoire écrite par Delphine Perret, qui une fois de plus nous offre une écriture à la fois synthétique et si riche de sens, pleine de petites choses sous entendues que l’on se plait à imaginer…

    Une fois encore, les fourmis rouges publient un livre fort, essentiel, mais qui a su garder l’essence même du livre pour enfant, son accessibilité. Je n’ai délibérément pas dit « simplicité », parce que ça serait réducteur du sens et de la forme portés à ce livre. Toute la force des publications de cette grande petite maison d’édition est là : réussir à faire un livre pour petits et grands enfants ; réussir à faire passer un message fort tout en s’amusant :)

    bigoudi-int2

    Encore un énorme coup de cœur de la librairie, un grand grand bravo à tous les 2 !!!

    commandeshop

  • février162014

    Une histoire de loup, chouette alors ! De grand méchant loup ?… A voir ^^

    loupUnJour
    L’histoire commence le jour où le loup souffle sur la maison de pailles d’un petit cochon… N’ayez crainte le cochon va bien, le loup partira avec de la paille sous le bras. L’histoire se poursuit avec un face à face express entre Pierre et le loup… N’ayez crainte Pierre n’a rien, il lui manque juste la tablette de chocolat de sa poche.

    chaperon
    S’en suivront bien d’autres rencontres avec ce loup plein de poils (j’ai pas dit « A poil » ^^) à faire trembler. Mais n’ayez crainte, le loup leur emprunte juste quelques ingrédients et autres ustensiles. Pour faire quoi ??? pensez-vous.

    maisNon
    Prenez un petit pot de beurre, du chocolat, du lait, des œufs, de la farine… Vous réaliserez ? un gâteau au chocolat bien sûr ! Hmmm la bonne odeur, alléchante…

    La chute surprendra les petits et ravira les grands gourmands de littérature jeunesse :) Cet album est une goûtue pépite (au chocolat ^^) digne des grands chefs.. Il revisite avec brio (les illustrations sont parfaites ! souvenez-vous elle a eu le prix du Premier album en 2009 à Montreuil et oui, c’est aussi elle cet album : je l’adore) les contes traditionnels remis ici au goût du jour. On ne peut pas s’empêcher de penser à une nouvelle recette de la fameuse « soupe au caillou » ;)

    commandeshop
    Gros coup de cœur de la soupe.

  • février152014

    Julio – Gilbert Hernandez

    Posté par dans la catégorie Adulte, BD

    julio-couv

    Voilà, elle est là. Probablement la Bd que j’aurais le plus attendu ces derniers mois. Un chef d’œuvre monumental, magistral. Je ne vous cache évidemment pas mon admiration indéfectible pour Gilbert Hernandez, qui a été publié récemment chez cette extraordinaire et indispensable maison qu’est Atrabile avec « La saison des billes« , en septembre 2013. Gilbert Hernandez signe là un récit de 100 pages, absolument époustouflant ; une prouesse visuelle et scénaristique, autour d’un personnage que nous allons voir naitre, vivre et mourir. Le portrait d’un homme et de toute sa famille, savamment orchestré et d’une puissance narrative comme on en fait peu.

    JulioInter05

    100 pages, pour 100 ans d’histoire. Une éblouissante traversée du siècle dernier par quelques uns de ses occupants. 100 ans de la vie d’une famille mexicaine traversée par les drames et les petits bonheurs de l’existence.

    Autant vous le dire tout de suite, les drames ont été légion dans la famille de Julio. Et même si le ton, la densité dramatique sont très loins de ce que l’on pouvait suivre dans la saison des billes, on y retrouve la même apparente insouciance, la même capacité à passer simplement de la tragédie au sourire, de l’horreur aux petits plaisirs de la vie.

    Ils sont très rares les auteurs à avoir cette capacité à saisir le réel dans sa plus grande âpreté. Sans amertume, sans gravité lourde, Gilbert Hernandez nous dévoile les failles et les forces de personnages on ne peut plus humains. Il nous faut remercier l’équipe d’Atrabile de nous avoir transmis une si belle œuvre, que tout amoureux de la BD et des grands récits se doit d’avoir et de chérir chez soi :)

    Traduit de l’anglais (US) par Daniel Pellegrino & Christophe Gouveia Roberto – Introduction de Brian Evenson

    commandeshop

    Related Posts with Thumbnails