Accueil Adulte Par les rafales * Valentine Imhof

Par les rafales * Valentine Imhof

écrit par Laura 21 mars 2018

Un livre qui sonne comme une course contre la montre, où l’on ne sait plus bien qui poursuit qui et pourquoi…

Enfin si, pour Alex, on finira par le savoir. C’est une écorchée de la vie, et sa souffrance est la cause de son déséquilibre et de sa folie furieuse, malgré le répit que lui voudrait lui offrir Anton, fou amoureux. Ses plaies physiques, elle les a dissimulées sous des lignes et des lignes de littérature. Le tatouage a fait de sa peau un parchemin plutôt qu’une immense blessure. Avec les quatre runes du nom du dieu nordique de la discorde, Loki, sur sa nuque, comme image de sa nouvelle identité.

Car les plaies de son âme, par contre, sont bien plus difficiles à maîtriser. Là voilà donc, dès les premiers chapitres, qui entraîne un homme dans une chambre d’hôtel pour l’assassiner sauvagement, après lui avoir fait miroiter l’espérance d’une nuit de plaisir. Il était de toute façon à ses trousses.

Visiblement, ce n’est pas la première fois qu’elle prend une vie. Et une jeune flic écossaise commence dangereusement à remonter sa piste.

Valentine Imhof, dans ce premier roman, s’applique à mêler rock et littérature à ce combat que sa personnage principale mène contre elle-même et contre la tempête sous son crâne. Alors on a en fond sonore Santana ou les Doors, puis, égrenés au fil du texte, des morceaux de tatouages, des mots piqués à Lautréamont, Conrad ou Kafka.

Par les rafales c’est un genre de tornade qui nous cueille sans qu’on sache trop comment, qui vomit le monde et sa brutalité, et qui fait paraître les innocents et les optimistes comme des aveugles bien trop candides. Et ça vous retourne.

(Les sublimes photographies de tatouages sont issues du livre Black Novels for Lovers de Pietro Sedda)

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*