La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • En ce moment sur le BLOG
  • avril12

    princescharmcouv
    © Editions Nathan

    Nora est une jeune fille de presque 15 ans, elle est élève en troisième et habite Paris. Mais il ne faut surtout pas oublier de parler de sa passion: Nora est fascinée par Ava Gardner, actrice américaine et figure ultra glamour du cinéma des années 50.

    Un beau jour le hasard vient frapper à la porte de Nora. D’ailleurs pour être tout à fait précise, je devrais dire que le hasard est venu trouver la jeune fille à son balcon plutôt qu’à porte! En effet  Nora découvre sur son balcon,  au milieu de ses géraniums, une enveloppe à l’attention d’un certain Rodrigue Briand, au 32 rue du Chemin-Vert à Paris. Nora habite au 34 de cette même rue.

    L’enveloppe a été ouverte et la jeune fille résiste seulement un instant à la tentation de voir si elle contient toujours une lettre. A son grand bonheur, Nora découvre la dite missive! Il s’agit d’une lettre de rupture destinée à ce fameux Rodrigue signée de la main d’une certaine Larissa. Nora est terriblement enthousiaste d’avoir trouvé cette lettre comme le témoin d’une romance passée…! Alors poussée par la curiosité, elle décide de renvoyer la lettre à son destinataire et d’y joindre quelques lignes:

    Le 12 mars

    Cher voisin,

    J’ai trouvé cette lettre qui semble vous appartenir. Je me permets de vous la retourner. Pas trace de votre corps écrasé dans la cour! Vous avez été bien avisé de jeter seulement la lettre. Après tout l’amour pourrait frapper de nouveau à votre porte. Rien de pire qu’un chagrin d’amour, ou peut-être si…ne jamais en avoir vécu aucun?!
    Prompt rétablissement
    Votre voisine du 34, 1er étage,

    Nora C…

    Nora ose ainsi écrire à Rodrigue avec beaucoup d’audace et de singularité! Dans sa lettre on découvre une jeune adolescente des années 2010 qui emploie pourtant le vouvoiement fort châtié des correspondances d’antan! Avec un soupçon d’humour grinçant par dessus cela, Nora est une jeune fille surprenante…!

    Peu après l’avoir écrite, Nora décide de déposer sa lettre dans la boîte de Rodrigue. Et à partir de là les dés sont jetés, plus possible de rembobiner! C’est peut-être le début d’une étonnante correspondance…?!

    Nora est une jeune fille qui, à l’ère des textos, tweets et autres moyens de communication 2.0, croit encore en la beauté de la correspondance papier! Romantique dans l’âme, empreinte de l’amour pudique du cinéma des années 50, Nora prend sa plume et espère. Ou peut-être se cache-t-elle derrière cet idée de rêver l’amour plutôt que de le vivre?! La jeune fille oscille entre l’affirmation de sa singularité et l’appréhension de découvrir ce qu’elle n’a encore jamais vécu…

    Maïa Brami parle avec justesse de l’ambivalence de l’adolescence. Nora paraît un peu différente des autres ados et en même temps elle est bel et bien en train de vivre les préoccupations de cet âge, cherchant à définir son identité propre, et sa façon de vivre ses futures amours…!

    Un très chouette moment de lecture dès 13 ans !

    commandeshop

  • avril11

    SueTownsend

    D’adrian Mole, le personnage fictif qui fit d’elle l’écrivaine la plus lue en Grande-Bretagne dans les années 1980, et dont elle conta les aventures en plusieurs tomes au fil des décennies, elle disait qu’il vivait « sa propre vie », indépendamment d’elle. Adrian Mole est désormais orphelin : Sue Townsend, romancière et dramaturge anglaise, est morte… lire la suite.

     

  • avril11

    EnfantsCherchentParents

    Après le « Catalogue de parents pour les enfants qui veulent en changer«  de Claude Ponti (L’École des Loisirs) voici la rubrique : « Enfants cherchent parent trop bien (pas sérieux s’abstenir !) » d’Élisabeth Brami (Seuil jeunesse).

    repas

    Un album pop aux traits clairs de Loïc Froissart qui présente une 40ène d’annonces amusantes (et pertinentes ^^) d’enfants (imaginées par la célèbre auteure Elisabeth Brami) qui souhaitent changer de maman, de papa ou bien des deux ! eh wouais… Que celui qui n’a jamais osé (ne serait-ce qu’) y songer lève la main.. AH ! Vous voyez vous aussi vous y avez pensé, na !

    tolerance
    A travers ces annonces de nombreux thèmes comme : la tolérance, l’insouciance, la discrétion, la gourmandise, la tristesse aussi… et tant d’autres encore… « Garçon gourmand cherche père pâtissier », « fille souhaitant rester unique brade maman enceinte », « garçon brutalisé cherche parents justes », « ado négligé cède mère maniaque »…

    poule

    Un regard juste sur l’enfance, tout y est. En 4ème de couverture une annonce qui présage la couleur :

    ___________Enfant, 7 ans___________
    détestant lire tout seul, cherche maman ou papa aimant lire et raconter des histoires.
    Professeur, écrivain, libraire ou bibliothécaire accepté (si pas trop débordé)

    Comme vous l’aurez compris : parents sensibles s’abstenir !

    commandeshop

  • avril10

    Concours de fesses ?!

    Posté par dans la catégorie Concours

    Vous nous connaissez : nous n’avons pas la langue dans notre poche ^^
    Et puis cette histoire avec Copé (…), les dires de Busnel (qu’on n’oublie pas !) sur la littérature jeunesse (qu’il juge inintéressante) ou bien encore le soutien que l’on porte (et portera toujours) aux auteurs, illustrateurs, éditeurs sur leurs parutions « couillues » (si je puis me permettre ^^) et qu’on aime tant voir débarquer sur nos étagères, en soupière, me font écrire aujourd’hui ces quelques mots.
    En fait… j’me suis dis : « Et si on lançait un nouveau concours ? Puisque les fesses dérangent, parlons-en tiens ! »

    enfants-tousapoil

    En commentaire laissez UN titre de livre en jeunesse
    (+auteur/illustrateur/éditeur) qui parle de fesses ! A gagner ? surpriiiise ^^

    Concours ouvert jusqu’à dimanche 13 avril 2014 _ 00h00 !

  • avril10

    Sauf que * Anne Vantal

    Posté par dans la catégorie Romans

    saufQue
    Couverture/illustration Thomas Baas (simple & efficace;
    à l’image du roman cadet de chez Actes Sud Junior)

    Pas à pas vers l’école, Valentin compte ses pas. Il adore les chiffres, il est doué pour les chiffres ! «C’est un don», lui dit sa maman «C’est un don réservé aux enfants spéciaux» précise son père. Mais ?! « Tous les enfants ne sont-ils pas spéciaux pour leurs parents ? » se demande Valentin.

    Valentin aime compter, il aime que tout soit à sa place, que la vie soit bien rangée, à point c’est tout ! Sauf que… un événement vient perturber les pas de notre bonhomme sur le chemin de l’école. Un portefeuille ! Ce portefeuille tombé près de l’arrêt de bus va en causé du tracas à Valentin. Aller à l’école ? Rapporter cet objet à sa propriétaire ?

    {…} je retrouverai la dame en imperméable beige debout sur la plate-forme centrale, je lui rendrais ce qu’elle a perdu. Je serai le héros du jour. Peut-être même qu’on parlerait de moi dans le journal local. Oui, c’est exactement ce que je pourrais faire. Sauf que.
    Au moment où je suis presque décidé, j’entends la voix de Maman qui résonne dans ma tête : « on ne doit pas toucher ce qui traîne par terre. »

    Anne Vantal avance pas à pas dans son texte, côte à côte avec son personnage au doux prénom de Valentin, dont on tombe sous le charme. Main dans la main on avance alors dans ce court et sensible roman de 77 page et demi (soyons précis nous aussi ^^) avec curiosité et émotion..

    commandeshop

  • avril9

    aimeCauchemars

    Quel duo mes z’amis, quel duo !!! Au texte déjà : la grande, la merveilleuse, la productive (la liste est si loOongue) Séverine Vidal qu’on surkiffe à la soupe (elle comprend tellement bien les autres que ça se ressent dans ses écrits). Et puis aux illustrations une jeune femme talentueuse qui a bien fait de lâcher l’animation (non pas qu’elle ne soit pas douée; en effet elle fut primée à Annecy et dans de nombreux festivals pour son premier et unique court métrage d’animation « Qui veut du pâté de foie ? ») pour la littérature jeunesse (pour notre grand plaisir, égoïste ^^) : Amélie Graux !

    cauchemarA
    Dans cet album nous partageons la vie, ou plutôt les rêves, d’une petite fille. Certes quelquefois effrayants, comme celui de l’ascenseur ou bien encore (plus drôle pour lecteur) celui dans lequel elle se retrouve en petite culotte (à pois s’il vous plait) en pleine récré ^^ Cauchemar, cauchemar, cauchemar; ils font peur ces cauchemars !

    maman

    Heureusement maman est là…. Cette tendre maman qui décide alors (comme la plupart des mamans…) d’éradiquer ces vilains cauchemars avec de jolis contes pailletés et acidulés. Quelle délicate attention n’est-ce pas ?! Bon ! Le truc c’est que maintenant notre héroïne craint (à peur même) de rencontrer dans ses rêves des princes charmants, des dauphins; et si elle rencontrait des hôpitaux pour chatons ?… NOOoooooOn !

    monstresDeguises
    … parce que figurez-vous que notre petite fille béh… même si elle a peur, elle les aime ses cauchemars, tiens ! Elle les domptent si bien :)

    monstreLove

    Les cauchemars font partie de l’évolution normale de l’enfant et lui permettent même de mieux canaliser ses angoisses et ses pulsions (dès 3 ans). Oui, seul ! Parce que grandir n’est-ce pas (s’)apprivoiser ? Notre rôle d’adulte serait-il alors d’allumer la lumière sur un monde meilleur afin d’éloigner les peurs ?… Ah ! Non, rassurer ce n’est pas cacher ;)

    commandeshop

  • avril7

    Des vagues*Isabelle Simler

    Posté par dans la catégorie Albums

    simlercouv

    Après nous avoir fait découvrir le monde des volatiles avec Plume, et celui des petites bêtes avec La toile, cette fois Isabelle Simler nous invite sous l’eau, à la découverte du milieu aquatique! Et vous allez voir on en prend plein les mirettes…

    Tout comme le chat de Plume qui dissimulé dans l’image guettait les oiseaux, et l’araignée de La toile qui se glissait un peu partout dans l’illustration, à nouveau dans Des vagues, une silhouette s’invite aux milieu des poissons, invitant à un petit jeu de cache-cache.
    Mais place maintenant aux images ;)

    simler1

    simler2

    Tiens serait-ce un poulpe enroulé autour d’une cheville?!

    Dans Des vagues nous croiserons beaucoup d’espèces différentes, des plus grands prédateurs aux plus petites créatures des océans. Isabelle Simler nous fait embarquer dans une plongée à la découverte des merveilles aquatiques…comme ces poissons multicolores!

    simler4

    Hypnotique…!!!

    commandeshop

  • avril5

    J’aime les animaux*Dahlov Ipcar

    Posté par dans la catégorie Albums

    ipcarcouv

    Il y a peu je vous parlais de L’Oeuf mystérieux de cette même auteure : Dahlov Ipcar! Une merveille! Quel plaisir de découvrir une deuxième adaptation française inédite de l’œuvre de l’auteure-illustratrice!

    Ainsi cette deuxième pépite est à nouveau un bel hommage  à la nature et à ses animaux! Cette fois un petit garçon nous dit son amour pour tous les animaux, les plus petites bêtes comme les plus grosses, des animaux domestiques aux animaux plus exotiques, ils les aime TOUS!

    Juste pour le plaisir des yeux, avant même d’avoir commencé l’histoire, regardez comme cela commence joliment:

    ipcar1

    Et puis notre bonhomme commence à nous parler des animaux qu’il aime et nous fait part de ses rêves: travailler avec les animaux coûte que coûte…En devenant gardien de zoo par exemple!

    ipcar2

    Ou encore s’occuper d’une animalerie! Et pourquoi pas devenir fermier ?

    ipcar3

    Grâce à l’adaptation française d’Albin Michel (par Françoise de Guibert), on a le plaisir de découvrir à nouveau le magnifique univers graphique de Dahlov Ipcar!

    commandeshop

    Related Posts with Thumbnails