Accueil BD Mondo Reverso * Le Gouëfflec & Bertail

Mondo Reverso * Le Gouëfflec & Bertail

écrit par Laura 30 janvier 2018

Le raisonnement par l’absurde, vous voyez ? Eh bien Le Gouëfflec et Bertail ont fait cela à merveille dans Mondo Reverso, une BD qui porte plutôt bien son nom.

Prenez le western, qui est probablement l’un des domaines les plus genrés de la culture, que ce soit au cinéma, en bande dessinée ou en roman. L’Ouest américain, c’est le règne de la virilité, c’est le monde où les hommes se tirent dessus quand ils ont un compte à régler et où les femmes sont soit institutrices soit prostituées.

Maintenant, inversez la situation. On prie dorénavant Dieue et Jésuse. Les hommes batifolent dans l’eau, gloussent quand une femme les hèle, font partie de clubs de loisirs créatifs ou sont hommes au foyer, inexistants et soumis à leur compagne, comme l’est Lindbergh, qui s’enfuira au début de l’histoire. Dans sa fuite, il rencontre Cornelia, extrêmement badass, poursuivie par diverses tueuses, et ensemble ils se mettent en quête d’un philtre très prisé permettant de changer de sexe.

Absolument tous les clichés de genre habituels sont pris à contrepied, on s’insulte à coup d' »hommelette »,  on se moque des hommes qui ronflent (c’est quand même plutôt l’apanage des femmes quoi !), et puis quand Lindbergh veut esquiver une situation embarrassante, il est tout à coup pris d’une migraine.

Bref, vous avez compris le principe. Et ça nous donne cette BD absolument jubilatoire, drôle et complètement loufoque mais aussi et surtout grinçante, car dans Mondo Reverso, le féminin l’emporte sur le masculin…

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*