La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !

janvier242010

Quelle rigolade, mais quelle rigolage (ahahah  je ris VRAIMENT là… c’est pas de la gnognotte !) Je crois que je n’ai jamais (je m’engage je sais) ri autant avec un livre ! Pour vous dire, j’ai voulu lire quelques passages au chef de soupe… c’est avec les yeux embués et la voix spasmodique que j’ai du m’y reprendre à trois fois pour finir sa lecture !

Ok je vous mets dans le bain… Nicolas à 5 ans ! Nicolas est notre narrateur ! Si !… A 5 ans, comme vous le savez sans doute, un enfant est innocent, naïf et pour lui humour et second degré sont deux gros mots… (chose que j’essaye encore d’expliquer à mon père… mais bon, passons). Je vous laisse donc imaginer un peu ce que ce roman peut dire… non ? vous n’imaginez pas bien ?! ok, pour les futurs parents et jeunes couples, ce petit passage leur est dédié (un parmi tant d’autres) Un extrait du conte Le petit Poucet, raconté par Nicolas, (5 ans, je vous le rappelle) est tout bonnement un pur moment de bonheur !

Quand on revient en classe, la maîtresse nous raconte une histoire.
C’est un petit qu’a tout un tas de frères plus grands. Ben, moi, je sais ce que ça doit donner à la maison : ses frères, ils doivent passer leur temps à lui flanquer des claques, et à lui crier dessus en disant :
« Hé, le nain, tu vois pas que tu gênes ?! Pousse-toi du milieu ! »
C’est pour ça qu’on l’appelle le petit poussé. Le papa et la maman du petit poussé ont de pauvres moucherons. Un soir, en rentrant du café, le moucheron dit comme ça, à sa femme :
« On n’a plus d’argent, on peut plus acheter du manger pour les gosses. Y a qu’à aller les perdre.
-Ben oui, dit la moucheronne. Mais où ?
-On n’a qu’à les amener dans le forêt profonde, on leur racontera qu’on va chercher du bois »
Après ils font un plan. [...] Il court ramasser des petits cailloux blancs en bas de chez lui. Il habite dans une chômière. C’est un immeuble où il y a que des chômeurs dedans. [...]

Quant à l’histoire en elle-même, sachez qu’elle n’est pas des plus hilarantes malgré tous les fous rire que j’ai pu avoir…  elle est touchante voir troublante ! Une imagination débordante de sensibilité… Un superbe roman dans la collection DACODAC (encore !)

Merci Marie-Sabine, grâce à vous j’imagine d’avantage ce qui peut se passer dans la tête de mon fils en moyenne section et merci pour toutes ses larmes…

Les tartines au kétcheupe
(Ce roman a été édité pour la première fois par Nathan en 2000)
Marie-Sabine Roger
Editions du Rouergue – Collection DACODAC – 6.50 euros

Clarabel et Gaëlle sont d’accord (et c’est chouette ;) ) !

Related Posts with Thumbnails

4 Commentaires

  • Commentaire by Framboise — 20 janvier 2010 @ 16:57

    Oh, ben je voudrais bien que vous me mettiez celui-là aussi de côté;-)

  • Commentaire by mel — 27 janvier 2010 @ 8:22

    Il est de côté ;) A samedi prochain alors !?

  • Commentaire by santalili — 3 février 2010 @ 9:23

    j’avais lu « la tête en friche » du même auteur, drôle tendre et touchant. ça me donne envie d’essayer celui-là :)

  • Commentaire by Framboise — 21 février 2010 @ 20:00

    Je ris, oui bien sûr, mais je n’arrive pas à me détacher de l’histoire de ce petit garçon, si triste, si ressemblante avec celles d’enfants que je côtoie… Du coup, je ne l’ai pas terminée encore. Je reviens vous donner mon avis définitif (!) une fois la lecture terminée;-)

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.