Accueil Littérature française La guerilla des animaux – Camille Brunel #rentréelittéraire2018

La guerilla des animaux – Camille Brunel #rentréelittéraire2018

écrit par Jean 7 août 2018

Bon, je vais pas y aller par 4 chemins, ce livre m’a totalement retourné. Il m’a fallu je ne sais combien de jours pour le digérer, l’accepter, le comprendre, et coucher sur ce blog les quelques impressions que je m’apprête à vous livrer. Et pour vous mettre dans l’ambiance, je vous livre le pitch de l’éditeur, suffisamment bref et concis pour que je ne le paraphrase bêtement :

Comment un jeune Français baudelairien devient-il fanatique de la cause animale ? C’est le sujet du premier roman de Camille Brunel qui démarre dans la jungle indienne lorsqu’Isaac tire à vue sur des braconniers, assassins d’une tigresse prête à accoucher.
La colère d’Isaac est froide, ses idées argumentées. Un profil idéal aux yeux d’une association internationale qui le transforme en icône mondiale sponsorisée par Hollywood. Bientôt accompagné de Yumiko, son alter-ego féminin, Isaac court faire justice aux quatre coins du globe.

Le livre démarre au présent, de manière particulièrement brute et violente, et va aller crescendo pour nous emporter jusque dans quelques années (dans un futur pas si lointain). On y suit le parcours et la vie de ce jeune garçon qui va connaitre un destin exceptionnel et bouleversant.

Ne pensez pas tout de suite qu’il s’agit là d’un énième essai sur la condition animale, le véganisme ou l’activisme écologique (même si au regard de l’état de délabrement de notre humanité on est parfaitement en droit d’espérer que de nombreuses personnes vont encore s’emparer de ces causes), mais vous serez plongés dans un tourbillon de réflexions de la part de nos Héros, réflexions brillantes, révolutionnaires, mais surtout indispensables pour notre devenir en commun.

« Les gens persuadés que l’humain se sauvera lui-même sont des mangeurs d’animaux. Ils se mentent au sujet de l’origine de la viande comme au sujet de tout le reste. Comment peuvent-ils affirmer que nous avons encore une chance de faire machine arrière ? Pour la beauté du geste ? désormais, il n’est pas plus d’espérer, mais de sauver ce qui reste ? Tout ce que recherchent les médecins, c’est fabriquer un humain capable de survivre aux particules fines, aux ondes électromagnétiques et à l’ingestion de ce que vous avez acheté dans cette boîte. En voulant guérir la pandémie de cancer provoquée par nos conditions de vie, vous voulez élaborer un homme-rat capable de survivre au tas d’immondices que ces pairs ont fait du monde, rien d’autre.

La guérilla des animaux est un roman immensément fort et courageux. La précision sur le genre littéraire peut vous paraitre un peu vaine, pourtant il sera – à mon sens – important de vous le rappeler à sa lecture : c’est un livre de fiction qui ne vous ménage pas, qui vous prend pas avec des pincettes. Un roman qui vous met KO, mais qui a l’intelligence de vous tendre la main pour vous réveiller. Camille Brunel ne cherche pas à vous asséner des vérités, à vous culpabiliser de quoi que ce soit (même si l’on apprend que la culpabilité est parfois le début de la rédemption). Il vous met face à cette criante vérité que l’humanité se doit de regarder en face, avant qu’il ne soit trop tard.

Un livre brulant, urgent et nécessaire, qui met tout à plat pour tout reconstruire, en restant à vos côtés.
Un livre à lire, relire, et à transmettre, au plus grand nombre. Un immense merci à son auteur – et à son éditeur – pour nous l’avoir livré ainsi.

– A paraitre le 16 Août 2018 –

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

nicolemotspourmots 8 août 2018 at 11:03

J’ai moi aussi adoré ce livre, j’attends sa date de sortie pour écrire ma chronique mais je me retrouve bien dans ce que vous en dites.

Répondre

Laisser un commentaire

*