Accueil Adulte La femme au colt 45 * Marie Redonnet

La femme au colt 45 * Marie Redonnet

écrit par Les croutons 16 février 2016

Celui-ci c’est d’abord sa couverture qui m’a attirée : jaune soleil-brûlant, bleu océan-glacial. À chaque page, la composition et la typographie sont soignées, attirantes. Et le contenu alors – parce qu’il joue un sacré rôle dans un roman ? Je l’ai découvert assez vite, tout à fait à la hauteur de cette première impression.

Lora Sander est comédienne de métier. Elle a rencontré son mari au théâtre, c’est lui a tout appris si bien qu’elle est restée depuis son actrice principale, pour des pièces toujours jouées au Magic Théâtre en Azirie. Seulement, son pays sombre de plus en plus profond dans la dictature, Zuca (parfois Zuka) – le mari donc – est arrêté et la voilà obligée de fuir, seule.

Marie Redonnet – ou Lora Sander – nous raconte l’émigration, la fuite, l’apprentissage de la vie sans l’autre, les passeurs, la peur parfois, la vie sans papiers, la précarité, les retournements professionnels et puis la reconstruction de soi dans un ailleurs inconnu. Ça fait du bien à lire. Car l’histoire a beau être difficile, elle est porteuse d’espoir, de changement, d’investissement de soi. Et puis malgré ses faiblesses, malgré les épreuves, Lora Sander n’est pas une femme qui se plaint.

DSC05198Le livre oscille entre voyage initiatique, quête de soi et pièce de théâtre. À la lecture, il fait l’effet d’un long monologue, entrecoupé de didascalies. Les chapitres pourraient êtres différents actes/scènes et on verrait vraiment bien cette femme de théâtre nous jouer son histoire. D’ailleurs, le texte incisif, la rythmique des phrases courtes, enchaînées avec rapidité, font de La femme au Colt 45 une lecture dont la durée s’inscrit dans une dynamique de pièce de théâtre – une à deux heures. Je vous laisse écouter un extrait, lu par la comédienne Charlotte Talpaert pour vous faire une idée.

commandeshop

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*