La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !

août252010

Ce que j’aime c’est / M. Thomas

Posté par dans la catégorie: Romans

Voici venue une nouvelle collection ! Tadam :)


Sarbacane propose de courts romans  mais pas des moins poignants (!) pour les 12 -14 ans + (pas avant !). Entre 30 000 et 50 000 caractères (je sais, ça doit pas trop vous parler ça hein ?) ce qui veut dire une 60ène de pages environ (pitiiii) histoire de ne pas effrayer nos ados et leur (re)donner goût (pourquoi pas ?) aux « pavés » (ce sont leurs termes).

La première avalée : « Ce que j’aime c’est ». Loin des clichés d’Amélie Poulain, Laura a treize ans « et demi » (c’est important les demis ;) ) et bien qu’elle « aime » ou « n’aime pas » elle avance et grandit avec…

Quand les jeunes filles de son âge écoutent de la musique à tue tête dans leur chambre (je présume) Laura, elle, aime se réfugier dans la réserve de son père sentir l’odeur des cartons. Son père est épicier. Elle l’aide les mercredis et samedis pour les livraisons à domicile. Trois clients réguliers mais le roman de Marta Thomas tourne essentiellement autour de deux d’entre eux : Théo, 24 ans qui vit un gros chagrin d’amour (Laura aimerait bien le cajoler…) et François Foret, 55 ans, paraplégique et qu’elle appelle son « dépuceleur du genou » !

Après je me dépêche de rentrer me réfugier derrière mes cartons de cassoulets avec cette obnubilante pensée qui ne me lâche plus désormais de cette main sur mon genou.
Je sais bien qu’il y a des choses plus graves dans la vie et pourtant, je ne sais pas pourquoi, ça me donne envie de vomir. Même quand je ne fais rien que m’en souvenir, ça me donne envie de vomir. Du coup, je pense que je ne suis peut-être pas tout à fait normale…

On se demande bien où Marta va nous emmener… Plus on avance dans le roman et plus on se dit : « Mais comment l’auteur va-t-elle pouvoir « arranger » l’histoire de cette ado; il reste si peu de pages ? »
Un très chouette mini-roman qui aborde le respect du corps et aussi pour dire tout simplement que « malgré » ses treize ans et demi (!)  Laura a toute la vie devant elle…

Ce que j’aime c’est.
Marta Thomas
Editions Sarbacane – 5 euros

Related Posts with Thumbnails

11 Commentaires

  • Commentaire by Magali — 25 août 2010 @ 10:33

    Super ! enfin, on vous retrouve et pour une belle chronique en plus ! Merciii , c’est noté. Je vais essayer de le trouver chez le libraire du coin…
    Sinon, tout va bien ?

    [Répondre au commentaire]

    mel a répondu :

    merci pour tes commentaires, de nous suivre Magali :) En ce qui nous concerne, on peut dire que le surnom de « vieux croûtons » nous va à ravir en ce moment… hihii

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by Sophie — 25 août 2010 @ 17:24

    J’ai eu le plaisir de les découvrir en avant première. Ce sont vraiment de bons livres.

    Vous pouvez retrouver mes chroniques sur mon blog : http://litterature-jeunesse.over-blog.fr

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by anelyse — 9 septembre 2010 @ 10:22

    Tout à fait d’accord avec tout ce qui se dit ici au-dessus…Le Marta Thomas, c’est ma première grosse claque de la rentrée, et en 48 pages, je salue l’exploit!

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by BelleSahi — 3 octobre 2010 @ 13:10

    J’ai lu les trois mini-romans.
    Le réve du cachalot, je doute qu’il plaise à des ados mais il m’a plu.
    Ce que j’aime c’est m’a dérangée. Le point de vue sur cette histoire est inconcevable. On fait accepter à cette jeune fille ce qui doit être inacceptable. Je n’aime pas la façon anodine avec laquelle les faits sont pris.
    Et puis Johnny. Celui-ci est le meilleur je trouve. Bien écrit. Une histoire bien construite. Il y a une intensité dans ce texte. Oui vraiment pas mal du tout.

    [Répondre au commentaire]

    Mel a répondu :

    merci pour le commentaire BelleSahi. Concernant « Ce que j’aime », je ne l’ai pas vécu de cette façon… Il est traitré avec dérision et n’est-ce pas le meilleur moyen pour faire passer un message à un ado ? Surtout en lisant les dernières pages qui font passer LE message du livre comme quoi : « notre corps nous appartient et il est important/primordiale d’être respecter »

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by BelleSahi — 5 octobre 2010 @ 18:43

    Oh non je pense qu’il y a des situations où le dérision n’est pas de mise. Justement il s’agit de respecter l’autre et là je trouve que ce n’est pas le cas. La jeune fille en vient à se dire que la situation est normale et qu’elle fait du bien à l’autre. Je ne suis pas d’accord. C’est à elle qu’on fait du mal. J’ajoute pour finir que les ados savent être sérieux lorsqu’il s’agit de sujets importants. La dérision n’est pas la seule façon de les atteindre. Parfois même pas la façon pour les atteindre…

    [Répondre au commentaire]

    Mel a répondu :

    Les ados ne sont pas bêtes et sont, à mon sens tout à fait aptes à comprendre le message de ce roman. « Johnny » a été, pour moi bien plus difficile… BIEN mais difficile.
    La collection fait parler d’elle, c’est chouette je trouve ;) j’aime les débats, merci à toi.

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by BelleSahi — 6 octobre 2010 @ 8:32

    Quel est le message de ce livre pour toi ?

    [Répondre au commentaire]

  • Commentaire by BelleSahi — 6 octobre 2010 @ 8:32

    Non johnny est difficile oui mais ne dérange pas.

    [Répondre au commentaire]

    mel a répondu :

    Le discours de la jeune fille, ce garçon qui n’a rien demandé et qui traverse sa vie tel un zombi… MOI il m’a dérangé !

    [Répondre au commentaire]

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire