La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • Premières lectures
  • juin18

    DSC03590

    Le nouveau Liniers est aux frontières de l’album, de la bande-dessinée et de la première lecture. Je connaissais l’auteur pour Macanudo, sa chouette bande-dessinée plutôt adulte mais quelle belle surprise de le voir s’adresser à un public jeunesse.

    Ce livre, qu’on imagine autobiographique, met en scènes deux sœurs un samedi. Et c’est bien connu, le samedi tout est meilleur, c’est la même chose mais le goût est meilleur. L’aînée entraîne sa petite sœur Clémi à l’extérieur pour lui montrer tout l’amusement que renferment les jours pluvieux. Une fois bien habillées, elles s’élancent, l’une enthousiaste, l’autre plus timide, à la conquête du dehors, rythmée par les moments de la journée.

    DSC03596

    On retrouve avec douceur tout cet émerveillement dont sont capables les enfants, une jolie relation entre ces deux fillettes, une petite sœur qui est encore dans l’apprentissage du langage et dans la peur de l’orage et une plus grande qui prend très à cœur son rôle d’aînée, de protectrice.

    DSC03593

    Pour une première lecture c’est un texte court, en bulles, qui s’amuse des déformations, incompréhensions de langage et fait la part belle aux onomatopées. À mettre entre toutes les petites mains qui préfèrent lire au sec au lieu de jouer sous la pluie !

    commandeshop

  • juin8

    mousse2

    C’est toujours avec délectation que je me plonge dans la lecture d’un livre de la collection Mouche, à L’école des Loisirs. Je sais que je vais y trouver une chouette histoire, de la poésie, de l’humour et des chouettes illustrations. Je n’ai pas été déçue par Une journée avec Mousse !

    mousse1

    Faisons les présentations : Mousse est un drôle de petit personnage à rayures, avec un museau pointu. Il vit dans une jolie maison au bord de la mer. Rien ne lui plait tant que de se laisser bercer par le son des vagues, au point que souvent, la mer envahisse sa maison ! C’est comme ça que Bichon, qui a des airs de morse – il faut bien le dire – débarque dans la vie de Mousse. D’abord un poil envahissant et surtout pot-de-colle, il saura conquérir l’amitié du petit Mousse…

    mousse4

    Merveille de douceur, ce petit livre est à mettre entre toutes les mains les soirs d’été, surtout celles des enfants qui commencent à lire tout seuls, après qu’ils aient fait le plein de sensations à la plage !

    mousse3

    commandeshop

  • mars1

    img_1527
    photographie (c) Alex Cousseau & Valie Le Gall

    Et voilà le petit dernier de la collection Boomerang au Rouergue. Vous ne connaissez pas la collection ? (Rhaaa, mais si rappelez-vous il y a quelques temps, ce chouette titre d’Anne Percin et Thomas Gornet qui avait défrayé la chronique, pour d’obscures raisons que seuls les simples d’esprit et les fachos de tout poil pouvaient comprendre).
    Boomerang, c’est une petite collection de romans courts, que l’on peut lire recto/verso. Peu importe le côté par lequel vous commencerez, vous serez assurément conquis et surpris.

    Dans ce titre, je retrouve la plume d’un auteur que j’aime beaucoup, Alex Cousseau. Je découvre celle d’une auteure qui m’était inconnu, Valie Le Gall, et je me rends compte que le mélange de ces 2 écritures fonctionne parfaitement. Si bien que cela est difficile de savoir qui a écrit quoi, mais là n’est pas l’essentiel. Dans ce petit livre, 2 histoires donc. D’un côté, « le roi des fous », qui nous fera partir à la rencontre d’Emil, un garçon de 9 ans qui vit sur les îles Féroé. En grimpant à bord du bateau de pêche de son père, il va tomber nez à nez avec une corne de narval. Une découverte porteuse de rêves et de vœux….
    Au verso, « la licorne invisible » nous conte l’histoire d’Enid et Nell, qui elles vivent en Ecosse. En marchant le long de la plage, la plus jeune tombe sur ce qu’elle croit être une corne de licorne.
    2 histoires reliées par le destin d’un vieil homme, à qui l’on doit une belle réflexion :

    « Il faut parfois du temps, dit-il encore, mais quand on y croit, les rêves finissent toujours par se réaliser. »

    A lire tout seul dès 6-7 ans, mais croyez-moi, ça marche également à 9-10 ans, jusqu’à…

    commandeshop

  • novembre25

    kupermancouv

     Un gros coup de cœur pour cette dernière parution « mouche » à l’école des loisirs ! Une histoire pleine de poésie et de justesse sur un grand cap de l’enfance, de la vie…!
    Mais n’allons pas trop vite. D’abord il faut commencer par vous parler de la drôle de chose qui arrive à Gustave notre jeune héros: au moment de dormir, dès qu’il ferme les yeux, il voit apparaître un monstre horrible et dégoûtant sous ses yeux!
    Ça fait un an que ça dure! Et ça n’est pas tout: le monstre n’intervient plus seulement la nuit, c’est arrivé à Gustave en classe et en plus…le monstre lui parle maintenant!

    Le monstre ne se contente pas d’apparaître avec ses yeux jaunes et son sourire démoniaque; il se met à me parler.
    Sa voix est métallique. On dirait qu’elle sort d’un ordinateur. Et, entre deux phrases, il rote. C’est dégoûtant et insupportable à entendre. Je ne comprends pas bien ce qu’il dit, mais très vite, je repère des mots comme « idiot », « si tu crois que… », « gouffre », « colère », « enfermé ». STOP!

    Vous parlez d’un inconvénient!
    Ah oui, autre chose, je ne vous avez peut-être pas dit, Gustave est depuis un an, le grand frère d’un petit Théo! Et le monstre dégoûtant apparaît AUSSI sous les paupières de Gustave lorsqu’il pense à son petit frère…!

    kuperman1

    Alors je ne voudrais pas avoir l’air de ménager faussement le suspense, mais quand Gustave dit « Un monstre est entré dans ma vie », de quel type de petit monstre s’agit-il à votre avis?! 😉

    Un très joli roman sur le bouleversement qu’est l’arrivée d’un cadet dans la vie d’ un aîné, sur les rapports au sein de la fratrie, la confusion des sentiments, la peur, la rivalité, la culpabilité…
    Très juste, très ingénieux pour décrire ce grand cap :)

     

    commandeshop

  • novembre4

    mesanimauxcouv

    Voilà  un très chouette recueil de quatre histoires d’Agnès Desarthe précédemment parues dans la collection Mouche, et très joliment illustrées par Anaïs Vaugelade! Vous y retrouverez  C’est qui le plus beau?, Yankel le Teckel, Je veux être un cheval ainsi qu’Igor le Labrador!

    Un florilège d’histoires d’animaux qui délivre chacune un joli message! Comme si l’on savourait une fable à chaque fois, avec quelque chose à retenir pour les humains que nous sommes! La singularité, la différence, l’affirmation de soi… Le courage, la solidarité!

    Ainsi on ne sera pas surpris de suivre des destins comme celui de l’âne Ben qui se rêverait cheval et parcourant les grands espaces, ou encore celui de Milos le gnou, vu comme le plus beau des gnous par sa maman qui décide de participer à un concours de beauté mais qui trouvera une réponse inattendue à ce concours!

    Une super anthologie des animaux d’Agnès Desarthe à savourer dès 7 ans!

    commandeshop

  • février21

    Dolorès Wilson !

    Posté par dans la catégorie: Premières lectures

    Yeahhhh elle est arrivée, Dolorès Wilson, la super héroïne aux 1000 métiers !!!

    Entre Panique et Hypnose mon cœur a été pris au piège !!! Happée du début à la fin, les deux dévorés en une bouchée. Miam !!! C’est fun, acidulé, branché et complètement barré, on ADORE ! Suspense, frissons et autres aventures, les métiers de Dolorès ne sont pas de tout repos.

    dolores

    Dans Panique au mini-Market elle affrontera avec efficacité le terrible et affamé Yéti et se débarrassera d’un vampire avec classe dans Hypnose au château !

    minimarket

    hypnose

    Dolorès Wilson est une nana épatante !
    Cette drôle de dame, « l’intérimaire de l’impossible » comme aime l’appeler Eddy, son chef de OBOULO va vous surprendre par son courage et son énergie amis blogosmonautes !.. Et il en faut du courage quand les missions sont loin d’être banales… Mais Dolorès a son secret : Hop ! hop ! un piment agrémenté d’une lampée de chantilly et hop ! Dolorès est telle Popeye une fois ses épinards avalés. On imagine ensuite THE musique de notre enfance : la nouvelle wonderwoman des temps modernes aux aventures mi – Fifi Brindaciesque mi-scoubidoubidouuuuuh est là, sous vous yeux ébahis !

    doloresSuperHeroine
    Suivez donc avec entrain et beaucoup de plaisir, Doug, son chien gourmand (à la limite obèse) et Oscar (son escargot-mobile) dans les folles et abracadabrantesques aventures de Dolorès ! Vivement la prochaine mission :)

    Dolorès Wilson 1 – Panique au mini-market :

    commandeshop
    Dolorès Wilson 2 – Hypnose au château
    :

    commandeshop

  • décembre17

    ALICE

    Voilà un très chouette roman qui revisite l’illustrissime histoire d’Alice aux pays des Merveilles en offrant aux lecteurs non pas le point de vue du personnage d’Alice mais celui du… lapin blanc!

    Vous vous rappelez que dans l’histoire originelle, c’est Alice qui croise le lapin Blanc équipé de sa montre à gousset en train de courir (et de dire « Je suis en retard ! En retard ! En retard ! »), et c’est elle qui en le suivant dans son terrier va faire une chute vertigineuse dans un monde bien différent du sien: paradoxal, absurde, bizarre, fantastique, c’est le pays de la Reine de cœur, du chapelier fou et de la chenille au narguilé !!

    Dans le roman d’Agnès Debacker, c’est au moment où Alice doit se faire trancher la tête que l’histoire démarre: ayant reçu la mission d’être le bourreau, c’est le lapin blanc qui aura bien du mal à satisfaire la demande de la reine puis qu’Alice ne cesse de grandir, devenant donc inatteignable pour le lapin! Tant et si bien qu’Alice réussit à s’échapper! Le lapin blanc n’a alors plus qu’une seule idée en tête: la retrouver!

    Cette recherche amènera notre lapin à croiser la chenille, le chat, la reine, jusqu’au « Trou frontière », mystérieux passage qui mène au monde d’Alice! Mais qu’est-ce qui pousse le lapin blanc à courir après la jeune fille alors qu’il ne veut absolument pas être son bourreau et ne lui veut aucun mal?

    C’est un super roman que nous livre Agnès Debacker (avec les jolies illustrations de Marie Assénat), qui offre le plaisir de redécouvrir le monde d’Alice aux pays des Merveilles à travers une nouvelle façon de raconter le conte! Un régal de lecture dès 7 ans!

    commandeshop

  • octobre3

    Popdouwizz * Lili Scratchy

    Posté par dans la catégorie: Premières lectures

    Comme ça fait plaisir de retrouver Lili Scratchy aux manettes d’un livre ! Vous connaissez ses illustrations funky, décalées et loufoques; vous allez adorer le texte de Popdouwizz. Vous avez aimé le moelleux et la tendresse de sa soupe de Bébé, vous voudrez adopter le Popdouwizz c’est certain :)

    popdouwizz

    Céleste rêve d’avoir un animal de compagnie pour elle toute seule mais… le problème c’est que ses parents, béh… ils ne veulent pas !. Et puis un jour, Céleste tombe sur un minuscule bout de nuage qui va prendre une place folle dans sa vie : un Popdouwizz ! Et franchement, entre nous, les Popdouwizz c’est bien plus drôle qu’un chien, un chat et un hamster réunis croyez-moi 😉

    grosPop

    Ils ont des « sortes » de pouvoirs les popdouwizz (j’vous jure !) :
    -1 / Pouvoir du moelleux (hmm si doux)
    – 2 / Pouvoir de la transformation (et hop ni vu ni connu j’t’embrouille)
    -3 /Pouvoir du caca transformé en papillons (plus fun n’est-ce pas ?!)
    -4 / Pouvoir du Pop-corn (attention ça peut être dangereux)

    transformation

    et ont de grands yeux attendrissants, on en mangerait ^^. Enfin… presque…

    papillons
    Après le succès des Tamagochis (vous vous souvenez de ces bébêtes indomptables ?), voici venu le temps des Popdouwizz ! Ils vont faire un carton. N’ayez plus honte, vous aussi adoptez un popdouwizz !

    yoda
    C’est complètement barré, c’est chez les Fourmies rouges et on a A-DO-Ré !

    commandeshop

    Related Posts with Thumbnails