La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • Albums
  • juillet8

    La mer * Hector Dexet

    Posté par dans la catégorie: Albums, Imagier

    Oh la belle surprise dans la livraison de ce matin !

    DSC03731

    Un livre lumineux, aux couleurs vives, solaires et bourré de contrastes. Jaune, orange, bleu, blanc se déploient au fur et à mesure des pages, on sentirait presque une bonne odeur de crème solaire titiller les narines. La mer met en scène les animaux des fonds marins dans un graphisme assez simple aux contours francs.

    DSC03729

    C’est un leporello-surprise, on le remarque même fermé, aux pupilles des animaux qui dépassent crescendo derrière les découpes des pages précédentes. On plonge dans le livre au fur et à mesure qu’il s’ouvre, à défaut de plonger dans la mer cet après-midi. Et de dépliage en dépliage, on s’éloigne petit à petit des bords de mer pour s’immerger de plus en plus profond, en même temps que les pages s’agrandissent et que les animaux deviennent imposants.

    DSC03738

    Quant à l’histoire ? Une surprise aussi. Le recto et le verso se correspondent parfaitement. Seul le texte change et nous propose une histoire d’un côté et les noms des différentes animaux de l’autre, de sorte que le visuel se transforme en imagier. À découvrir dès 2-3 ans, avant ou à défaut d’un plongeon, et dans tous les cas sans oublier le tuba, on en aurait presque le souffle coupé !

    commandeshop

  • juin29

    DSC03690

    Vous cherchez le cadeau de fin d’année parfait pour la maîtresse de votre mini-pouce ? Ne vous embêtez plus j’ai trouvé ! Ça s’appelle À l’école il y a des règles et c’est de Laurence Salaün, Emmanuelle Cueff et Gilles Rapaport. Vous vous demandez qui est Emmanuelle Cueff ? Et bien c’est une institutrice, autant vous dire qu’elle connaît les bêtises récurrentes et travers des écoliers.

    DSC03693

    Qu’est-ce que je me suis amusée à la lecture de cet album ! Construit comme un inventaire de règles de l’école, chaque double-page présente une situation cocasse : une bêtise, des enfants trop bavards, un peu menteurs, exactement dans la même veine que À la maison il y a des règles finalement. Le graphisme simple, aux couleurs un peu rétro, un peu pastel exagère volontairement les situations, les émotions et rivalise d’humour avec le texte.

    DSC03694

    Dans ce règlement intérieur détourné, les enfants sont mis en scène finement, face à des adultes toujours un peu dépités. On peut donc l’offrir à une maîtresse pour la remercier de sa patience ou l’utiliser avec les enfants pour leur faire comprendre pourquoi certaines règles sont imposées, tout en dédramatisant l’école et son caractère parfois strict.

    commandeshop

  • juin16

    DSC03585

    Nous connaissons le petit chaperon rouge et nous connaissons Clotilde Perrin (oui oui souvenez-vous on en a déjà parlé ici et ), on s’impatientait donc de connaître l’album La Petite Sœur du chaperon rouge, qui les réunit. Au moment de fermer le livre, je peux affirmer que je suis définitivement conquise, tant par l’histoire que par les illustrations. La couverture seule avait suffit à m’allécher, certes. À la lecture du titre, à la vue de la colère des personnages, je m’attendais au meilleur.

    L’histoire nous projette quelques années après le conte dont nous avons tant entendu parlé. Le chaperon rouge doit avoir une vingtaine d’années, a troqué sa robe pour un jean moulant et roule en scooter. Quant à sa petite sœur, Carlotta, têtue, passionnée et casse-cou, elle découvre peu à peu la forêt en compagnie d’un vieux loup édenté, plus très grand ni très méchant. L’histoire bascule au moment où le chaperon rouge et mère-grand décident cupidement de raser la forêt pour construire un parc d’attractions. Carlotta entre donc dans une colère folle et décide de tout mettre en œuvre pour sauver sa forêt ainsi que les fées, Charles Perrault, Raiponce et autres nains qui y vivent. Mais y arrivera-t-elle ? Et par quel moyen ?

    DSC03564

    Grands et petits, vous vous régalerez de cet album pour l’univers des contes détournés avec humour, pour la force de cette toute petite Carlotta, pour l’intrigue qui tient en haleine, pour l’arrière-plan éco-responsable et pour le mariage parfait du texte et de l’univers fourmillant de Clotilde.

    commandeshop

  • juin11

    C’est chic ! * Marie Dorléans

    Posté par dans la catégorie: Albums

    DSC03549

    Il était une fois, un marchand de bric-à-brac un peu lassé de héler sans succès les passants pour leur proposer des raquettes de tennis, chapeaux de pluie et autres machines à laver qu’ils possédaient déjà.

    Cependant un jour sa langue fourche et le voilà qui propose des passoires à bulles et autres tapis de pluie à des passants qui se retournent aussitôt, puisqu’ils n’en possèdent pas – logique implacable. Pour ceux qui n’ont pas lu livre, il s’avère que les produits n’ont aucunement changé, simplement la terminologie qui devient manipulation.

    Chic3

    C’est Chic ! de Marie Dorléans est ainsi un peu dérangeant. Il met en scène des hommes et des femmes qui achètent des objets, peu importe le peu de confort ou de fonctionnalité, tant qu’ils ou elles peuvent s’exhiber auprès du voisinage et s’intégrer dans une norme, si absurde soit-elle. De toute façon, les passants finissent par s’habituer à dormir dans des commodes et boire le thé dans des brouettes, c’est chic !

    Chic2

    Mais C’est Chic ! va plus plus loin que cette dénonciation d’effets de mode de masse ou d’une velléité de posséder toujours plus – pour épater ses connaissances ou soi-même d’ailleurs. Dans les dernières pages du livre, un nouveau marchand apparaît et qui propose des casseroles pour cuisinier, des théières pour boire le thé. L’amnésie collective fait que tous s’exclament « quelles merveilleuses inventions ». À posséder exactement les mêmes écharpes en tuyaux d’arrosage, à ne croiser aucun avis différent, les personnages ont assimilé ce quotidien à tel point qu’ils ont l’impression de n’avoir toujours connu que ça.

    Une très chouette rencontre que cet album, qui nous invite à ouvrir les yeux, à réfléchir sur la norme, sur la manipulation que l’on s’impose parfois nous-mêmes – charmants petits moutons – et sur l’importance accordée à l’avis des autres. À partager absolument !

    commandeshop

  • juin9

    DSC03526

    Après Nuit d’hiver, le duo Anne Cortey et Anaïs Massini a encore frappé. Le résultat ? Un album petit format (à emporter partout ?) débordant de tendresse et de douceur. On y retrouve pêle-mêle de la poésie, des cailloux ronds gris teintés de rose, des tas de feuilles mortes, du chocolat chaud, de l’émerveillement, des surprises et de l’amitié.

    DSC03528

    Les petits jours de Kimi et Shiro c’est quatre épisodes au rythme des saisons, quatre petits bonheurs dans la vie de ces deux lapins. Des moments adorables à partager avec les enfants.

    commandeshop

  • juin4

    La Flaque * May Angeli

    Posté par dans la catégorie: Albums

    En tant que bretonne, La Flaque et cette fillette en ciré jaune, m’ont plutôt interpellée.

    LaFlaque-couv

    Le très beau livre de May Angeli nous raconte, comme son nom l’indique, une flaque après la pluie. À la manière d’une oasis, différents animaux, de la ferme peut-être, vont s’y succéder et la conquérir en terrain de jeu, terrain de chasse, baignoire, abreuvoir. Canards, tortue, chat, hirondelles, abeille s’y arrêtent pour repartir aussi vite. On suit, obéissant lecteur, l’énumération des animaux, en gardant dans un coin de tête la fillette espiègle croisée en couverture quand enfin, une fois la flaque devenue bouillasse, deux bottes et un ciré jaune apparaissent pour patauger.

    LaFlaque1

    Les pages de garde se répondent en clin d’œil malicieux. On est conquis tant par le texte, joueur et enfantin, que par les illustrations, très belles gravures sur bois où les couleurs apparaissent par superposition du bleu, jaune, marron et noir.

    LaFlaque2

    Les Éditions des Éléphants, nées cette année, sont donc à suivre attentivement. Elles comptent déjà 3 albums : L’Amie et son texte touchant sur la relation entre une enfant et sa nourrice ; La Roulotte de Zoé, fermière expropriée en quête d’une nouvelle maison ; La Flaque évoqué précédemment. Au catalogue on retrouve aussi deux docu-fictions qui lancent la collection Les mercredis d’Igor et Souky, des enfants que l’on suit dans leur découverte des monuments de Paris. Leur dernier livre à évoquer est un documentaire humoristique aux illustrations très fines sur le « minimonde des microbes » : Microbscopique. On attend avec impatience leurs prochaines publications !

    commandeshop
  • mai29

    merciMaman
    Franchement, à choisir entre un nouveau robot ménager et un bouquin…
    Dimanche c’est la fête de mamans alors je voulais vous parler de ce livre drôle et tendre; où les rimes flirtent avec le rire, dans lequel 45 situations quotidiennes sont illustrées avec humour pour remercier sa maman..

    merciM1
    Entre rires complices et larmes subtiles cet album parle aux mamans d’hier, d’aujourd’hui et celles de demain.

    merciM2

    Bonne fête à toutes !!!

    (Avec un peu d’avance donc, j’en profite pour envoyer
    des baisers à 800 km de là, à la mienne ^^)

    commandeshop

     

  • mai27

    L’oiseau oisif * Camille Louzon

    Posté par dans la catégorie: Albums

    oiseaucouv

    Il était une fois un oiseau qui voulait voler, mais qui avait la paresse de ses ailes.

    Ainsi il demandait aux autres oiseaux de le prendre sur leur dos, mais ils lui répondaient qu’il n’avait qu’à voler de ses propres ailes! Alors il avait trouvé la solution de s’accrocher à des objets volants de toute sorte et comme il le pouvait! Avion, montgolfière, cerf-volant, notre oiseau en avait parcouru des kilomètres sur ces ailes empruntées, entre curiosité, paresse et peur de l’inconnu peut-être…!?

    oiseau1

    Le problème c’est que notre oiseau était dépendant du moyen de transport auquel il était suspendu! Aussi un jour de grand vent il fut parachuté sur une île et découvrit l’immensité de la jungle luxuriante!

    oiseau2

    Déambulant seul dans ce milieu inconnu, sur le chemin des hasards, il fit la rencontre d’un drôle d’animal: le « paresseux », le vrai ! De cette rencontre, notre oiseau allait découvrir des aspects de lui-même dont il ignorait l’existence, des réserves insoupçonnées que la rencontre avec l’autre, l’amitié, dévoilent à votre regard…! Et qui sait peut-être allait-il apprendre à voler de ses propres ailes?

    Cet album est une merveille signée de la très talentueuse Camille Louzon et qui paraît chez la formidable maison Magnani !

    commandeshop

     Il en est de ces livres, et plus particulièrement l’album, qui vous trouvent et vous parlent avec une voix d’images et de mots qui tombe à pic…

    envol

    Alors quelle belle chose pour moi pour une dernière chronique sur le blog spatial que de pouvoir parler d’un envol. Faisons la part des choses, il y a l’expérience toute propre à notre oiseau, mais forcément l’envol me parle à moi aussi, à ma façon. Et oui aujourd’hui c’est mon dernier jour à la librairie avant de prendre un nouveau chemin.

    Après quatre années et demi merveilleuses passées à la Soupe, j’emmène avec moi tous ces moments de rencontre, de partage, et d’échange autour des livres, avec tous. Je repars des souvenirs plein la tête de ces moments qui ont fait mon expérience de libraire dans cette librairie unique, la Soupe… Jean et Mél, merci! Et merci à tous les petits et grands lecteurs pour votre confiance…!

    Related Posts with Thumbnails