La Soupe de l'Espace Suivez-nous sur Facebook !
  • Albums
  • août27

    La rentrée scolaire se prépare, la rentrée littéraire arrive en librairie. Tous les jours c’est un peu noël quand vient le moment d’ouvrir les cartons :) Alors messieurs mesdames, préparez-vous à découvrir chaque jour sur ce blog (enfin… on va essayer ^^) nos lectures pour petits et grands, des idées lectures pour bébé et pour vous, oui : adultes, en passant par les lectures ado bien évidemment 😉

    enleverNuit

    Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’un album pour les plus jeunes. Parce qu’à l’approche de la rentrée et surtout avec les habitudes qui se sont installées durant les vacances et ses longues soirées d’été, béh… l’heure du coucher s’annonce quelque peu difficile… Ne serait-ce donc pas le bon moment pour reprendre les (bonnes) habitudes (enfin… béh oui quoi va falloir y remédier) avant ce premier matin (dont Claire vous a parlé) ou la reprise de l’école (j’essaye avec le mien de 10 ans j’vous raconte pas ^^..) ?!

    NON

    Je veux enlever la nuit parle (ajouté aux rassurantes illustrations de Simone) avec douceur et ce petit zeste de peur (aussi) du moment tant redouté par notre petit bonhomme… Oskar, ne veut en aucun cas se coucher ! De là toute une succession d’excuses y passent, jusqu’au moment où sa maman se rend compte qu’au delà ce tous ces prétextes, il s’agisse de la nuit en elle-même, qui l’effraye.

    nuitcalme

    Voici donc un album doux et serein, poétique et câlin pour rassurer notre petit Oskar à nous. Un album où bienveillance rime avec tendresse, où l’imagination sème des étoiles, oui cette poussière qui pique les yeux à les fait se fermer jusqu’au petit matin.

    commandeshop

  • août26

    Premier matin * Fleur Oury

    Posté par dans la catégorie: Albums

    DSC03946

    Que de douceur dans cet album !

    Les illustrations au feutre sont une large palette de contrastes, un rendu très doux, chaleureux, rassurant ! Et heureusement car petit ours se réveille, boule de poils au milieu des fougères, avec la peur au ventre. Ce matin est le premier matin d’école et voilà qu’il appréhende, cauchemarde d’oublier son cartable, de se faire gronder, de ne plus avoir de copains. Les angoisses assez récurrentes des enfants finalement.

    Au fil des pages – chemin de l’école – le parent ours est là pour rassurer l’enfant. D’ailleurs on est assez ravi de ne pouvoir distinguer s’il s’agit de la maman ou du papa. Ça peut être l’un ou l’autre, les deux à la fois. Au fur et à mesure de cette déambulation, au fil des explications de l’adulte petit ours se calme, jusqu’à ce qu’au bout du chemin, arrivé devant l’école, il soit prêt. Prêt à apprendre, se défouler, se faire de nouveaux amis, grandir. Le texte et l’image se reposent l’un sur l’autre assez merveilleusement, voyez-vous même.

    DSC03949

    Et le blog de l’auteure est tout aussi doux, allez voir !

    commandeshop

  • août5

    DSC03879

    1 coupe à gagner, 2 coups de sifflet et c’est parti, les animaux s’élancent dans la compétition !

    Cet album à compter met en scène des animaux sportifs de 1 à 20, propose une pause puis un décompte dans le sens inverse. Ainsi, au lieu de simplement découvrir les nombres crescendo, l’enfant peut s’entraîner, se familiariser en les découvrant à l’envers. Périlleux mais indispensable exercice.

    DSC03886

    Et l’album nous plaît car ce n’est pas seulement un livre un compter. En filigrane des chiffres, se déroule une histoire de jeux olympiques avec ses pauses, ses blessés, ses sportifs et son matériel pour chaque discipline. La narration se construit à partir de l’énumération mais surtout des illustrations aux couleurs vives. Ces visuels ultra expressifs – on ressentirait presque les mouvements, la vitesse – et la continuité des nombres donnent un rythme très entraînant au livre, si bien que l’on aurait presque l’impression, captivé, d’être au cœur de la compétition.

    commandeshop

  • juillet8

    La mer * Hector Dexet

    Posté par dans la catégorie: Albums, Imagier

    Oh la belle surprise dans la livraison de ce matin !

    DSC03731

    Un livre lumineux, aux couleurs vives, solaires et bourré de contrastes. Jaune, orange, bleu, blanc se déploient au fur et à mesure des pages, on sentirait presque une bonne odeur de crème solaire titiller les narines. La mer met en scène les animaux des fonds marins dans un graphisme assez simple aux contours francs.

    DSC03729

    C’est un leporello-surprise, on le remarque même fermé, aux pupilles des animaux qui dépassent crescendo derrière les découpes des pages précédentes. On plonge dans le livre au fur et à mesure qu’il s’ouvre, à défaut de plonger dans la mer cet après-midi. Et de dépliage en dépliage, on s’éloigne petit à petit des bords de mer pour s’immerger de plus en plus profond, en même temps que les pages s’agrandissent et que les animaux deviennent imposants.

    DSC03738

    Quant à l’histoire ? Une surprise aussi. Le recto et le verso se correspondent parfaitement. Seul le texte change et nous propose une histoire d’un côté et les noms des différentes animaux de l’autre, de sorte que le visuel se transforme en imagier. À découvrir dès 2-3 ans, avant ou à défaut d’un plongeon, et dans tous les cas sans oublier le tuba, on en aurait presque le souffle coupé !

    commandeshop

  • juin29

    DSC03690

    Vous cherchez le cadeau de fin d’année parfait pour la maîtresse de votre mini-pouce ? Ne vous embêtez plus j’ai trouvé ! Ça s’appelle À l’école il y a des règles et c’est de Laurence Salaün, Emmanuelle Cueff et Gilles Rapaport. Vous vous demandez qui est Emmanuelle Cueff ? Et bien c’est une institutrice, autant vous dire qu’elle connaît les bêtises récurrentes et travers des écoliers.

    DSC03693

    Qu’est-ce que je me suis amusée à la lecture de cet album ! Construit comme un inventaire de règles de l’école, chaque double-page présente une situation cocasse : une bêtise, des enfants trop bavards, un peu menteurs, exactement dans la même veine que À la maison il y a des règles finalement. Le graphisme simple, aux couleurs un peu rétro, un peu pastel exagère volontairement les situations, les émotions et rivalise d’humour avec le texte.

    DSC03694

    Dans ce règlement intérieur détourné, les enfants sont mis en scène finement, face à des adultes toujours un peu dépités. On peut donc l’offrir à une maîtresse pour la remercier de sa patience ou l’utiliser avec les enfants pour leur faire comprendre pourquoi certaines règles sont imposées, tout en dédramatisant l’école et son caractère parfois strict.

    commandeshop

  • juin16

    DSC03585

    Nous connaissons le petit chaperon rouge et nous connaissons Clotilde Perrin (oui oui souvenez-vous on en a déjà parlé ici et ), on s’impatientait donc de connaître l’album La Petite Sœur du chaperon rouge, qui les réunit. Au moment de fermer le livre, je peux affirmer que je suis définitivement conquise, tant par l’histoire que par les illustrations. La couverture seule avait suffit à m’allécher, certes. À la lecture du titre, à la vue de la colère des personnages, je m’attendais au meilleur.

    L’histoire nous projette quelques années après le conte dont nous avons tant entendu parlé. Le chaperon rouge doit avoir une vingtaine d’années, a troqué sa robe pour un jean moulant et roule en scooter. Quant à sa petite sœur, Carlotta, têtue, passionnée et casse-cou, elle découvre peu à peu la forêt en compagnie d’un vieux loup édenté, plus très grand ni très méchant. L’histoire bascule au moment où le chaperon rouge et mère-grand décident cupidement de raser la forêt pour construire un parc d’attractions. Carlotta entre donc dans une colère folle et décide de tout mettre en œuvre pour sauver sa forêt ainsi que les fées, Charles Perrault, Raiponce et autres nains qui y vivent. Mais y arrivera-t-elle ? Et par quel moyen ?

    DSC03564

    Grands et petits, vous vous régalerez de cet album pour l’univers des contes détournés avec humour, pour la force de cette toute petite Carlotta, pour l’intrigue qui tient en haleine, pour l’arrière-plan éco-responsable et pour le mariage parfait du texte et de l’univers fourmillant de Clotilde.

    commandeshop

  • juin11

    C’est chic ! * Marie Dorléans

    Posté par dans la catégorie: Albums

    DSC03549

    Il était une fois, un marchand de bric-à-brac un peu lassé de héler sans succès les passants pour leur proposer des raquettes de tennis, chapeaux de pluie et autres machines à laver qu’ils possédaient déjà.

    Cependant un jour sa langue fourche et le voilà qui propose des passoires à bulles et autres tapis de pluie à des passants qui se retournent aussitôt, puisqu’ils n’en possèdent pas – logique implacable. Pour ceux qui n’ont pas lu livre, il s’avère que les produits n’ont aucunement changé, simplement la terminologie qui devient manipulation.

    Chic3

    C’est Chic ! de Marie Dorléans est ainsi un peu dérangeant. Il met en scène des hommes et des femmes qui achètent des objets, peu importe le peu de confort ou de fonctionnalité, tant qu’ils ou elles peuvent s’exhiber auprès du voisinage et s’intégrer dans une norme, si absurde soit-elle. De toute façon, les passants finissent par s’habituer à dormir dans des commodes et boire le thé dans des brouettes, c’est chic !

    Chic2

    Mais C’est Chic ! va plus plus loin que cette dénonciation d’effets de mode de masse ou d’une velléité de posséder toujours plus – pour épater ses connaissances ou soi-même d’ailleurs. Dans les dernières pages du livre, un nouveau marchand apparaît et qui propose des casseroles pour cuisinier, des théières pour boire le thé. L’amnésie collective fait que tous s’exclament « quelles merveilleuses inventions ». À posséder exactement les mêmes écharpes en tuyaux d’arrosage, à ne croiser aucun avis différent, les personnages ont assimilé ce quotidien à tel point qu’ils ont l’impression de n’avoir toujours connu que ça.

    Une très chouette rencontre que cet album, qui nous invite à ouvrir les yeux, à réfléchir sur la norme, sur la manipulation que l’on s’impose parfois nous-mêmes – charmants petits moutons – et sur l’importance accordée à l’avis des autres. À partager absolument !

    commandeshop

  • juin9

    DSC03526

    Après Nuit d’hiver, le duo Anne Cortey et Anaïs Massini a encore frappé. Le résultat ? Un album petit format (à emporter partout ?) débordant de tendresse et de douceur. On y retrouve pêle-mêle de la poésie, des cailloux ronds gris teintés de rose, des tas de feuilles mortes, du chocolat chaud, de l’émerveillement, des surprises et de l’amitié.

    DSC03528

    Les petits jours de Kimi et Shiro c’est quatre épisodes au rythme des saisons, quatre petits bonheurs dans la vie de ces deux lapins. Des moments adorables à partager avec les enfants.

    commandeshop

    Related Posts with Thumbnails