Accueil Littérature étrangère Avec mon corps * Nikki Gemmell

Avec mon corps * Nikki Gemmell

écrit par Mel 4 février 2015

Vous voyez à la photo qu’ici le soleil brille et que la chaleur est au rendez-vous. Boooon ok ! j’étais en vacances au soleil quand je l’ai lu (en SP*)… par contre niveau chaleur on ne peut pas dire le contraire concernant cette lecture ^^

D’ailleurs le roman commence ainsi :

Vous considérez l’éventualité de coucher avec tous les hommes que vous rencontrer. Vous ne couchez avec aucun d’eux. Vous n’en avez plus la force. Vous êtes trop fatiguée, trop gelée. Le froid s’est infiltré jusque dans vos os comme la moisissure est là, en plein cœur de l’hiver, entre ces murs qui se sont matérialisés autour de vous, vous sentez que rien ne l’en délogera jamais. […] Vos souvenirs débordent de soleil, de buissons qui font du bruit, serrés par la terre blanche. De la femme que vous étiez, autrefois.

L’histoire d’une femme, qui un matin prend conscience du temps qui passe, de sa vie. Bientôt quarante ans. De ce qu’elle a accompli : un mari aimant, trois enfants qu’elle aime tant. Tant qu’elle s’est perdue dans ce rôle de mère. S’oublier. Oublier la femme qu’elle est, qu’elle était autrefois; celle qui se prêtait à des jeux auxquels elle n’ose plus jouer aujourd’hui. « Et si… »

Un roman coquin (très coquin ^^) qui parle avec justesse de l’acceptation du corps où corps est outil de jeu mesdames et messieurs ! E.L. James a de la concurrence 😉 Je l’ai dévoré ce bouquin, il m’a complètement happée. Ah ! et puis un conseil damoiselles (parce que oui c’est une lecture nanas !) : faites lire quelques extraits à votre homme (très instructif dirions-nous, n’est-ce pas chef ?! ^^).

Entre le texte-témoignage poétique, sensuelo-porno si addictif de Nikki Gemmell, l’auteure australienne de La mariée mise à nu et la sortie au cinéma de 50 nuances de Grey, le mois de février s’annonce chaud, très chaud !

Gros coup de cœur de la soupe ! J’irai même à dire : « Attention best-seller ! »

commandeshop

*Service de Presse (en avant première quoi 😉 )

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

*